Les Agilenautes Récits et Fables sur l'agilité

La fable du développeur crafts et l’agilité

L

Il était une fois un développeur qui avait vite plongé dans l’extreme programming. C’était quelqu’un avec une capacité d’introspection impressionnante et qui était d’une bienveillance infinie notamment avec les autres crafters. On ne savait pas vraiment si c’était l’XP qui lui avait donné ces qualités, ou qu’il les avaient acquises à force de travailler en XP.
Pour lui, plus qu’une méthode de développement, plus qu’une organisation théorique, l’agilité c’était la capacité de mieux se connaître, d’éviter les biais naturels du cerveau humain, en élevant des barrières contre nos réactions naturelles quand elles sont au détriment de la qualité de nos productions. Fondamentalement, on avait l’impression qu’avec lui une grosse part de cette méthode venait de sa capacité à accepter l’autre, son avis, pour construire avec. Apprécier l’altérité comme richesse, comme façon de trouver ses propres limites, défauts, erreurs, pour se dépasser soi-même.

L’histoire qu’il raconte alors, c’est que l’agilité est là pour changer les gens plus que les processus, leur façon d’être plus que de faire, et que chacun puisse grandir au contact de l’autre.

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les Agilenautes Récits et Fables sur l'agilité

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Catégories

Références